Est-il plus sain de vivre à la campagne?

beaucoup de recherches on suggéré que les personnes qui vivent à proximité des routes principales pourraient avoir un risque plus élevé de démence. Si ces études vous ont incité à penser à une vie à la campagne loins de la circulation, alors vous n’êtes probablement pas seul.

Mais quelle est la réalité? Une existence rurale est-elle meilleure pour notre santé?

Comme les causes de la démence elle-même, ce n’est pas une question simple et il n’y a pas de réponse claire. À première vue, fuir vers la campagne semble être une bonne idée. Le nombre de personnes qui vivent dans la ca

mpagne est important pour commencer.

L’air est plus propre. Il y a moins de circulation. La pollution atmosphérique n’est pas un problème. Cette dernière augmente le risque d’accident vasculaire cérébral, de cancer du poumon, de maladies cardiaques et respiratoires.

Il y a aussi plus d’occasions de sortir et de faire de l’exercice dans tout cet espace ouvert. Rappelez-vous ces longues promenades et appréciez la possibilité de vivre au sein de la verdure.

Longue vie

Selon David Newby, professeur de cardiologie à la British Heart Foundation à l’Université d’Édimbourg, en matière de pollution de l’air, «être dans la comagne est mieux pour vous»

En effet, vivre loin des routes principales réduit le risque de dommages aux poumons et au cœur. Ces dommages  s’expliquent par la présence des particules fines et de gaz émis par les voitures.

Certes, les bus, les immeubles de grande hauteur et la circulation augmentent le risque d’exposition à la pollution. Mais le professeur Newby dit que vous n’avez pas à vous déplacer loin pour réduire les risques pour la santé. En effet, plus vous vous rapprochez d’une route principale, plus c’est pire. Mais déménager à coté d’un parc pourrait être suffisant. Néanmoins, il est nettement plus sain de vivre à la campagne.

La recherche montre que la pollution de l’air est responsable d’une perte d’espérance de vie moyenne de six mois. De plus, la majeure partie  interesse les populations urbaines. En fait, les zones rurales plus ont la moitié de la concentration de pollution des zones urbaines.

Image compliquée

L’espérance de vie est plus importante. Le taux de mortalité infantile est plus bas. Les années potentielles de vie se perdent en raison de causes courantes de décès prématuré. Ces derniers sont également plus faibles dans les zones rurales. Mais cela n’est pas toute l’histoire. Il existe de grandes variations entre les zones rurales et urbaines en raison de la privation.

On s’attend à ce qu’une personne qui vit dans un village rural vive plus longtemps qu’une personne vivant dans une ville. De meme, un personne vivant dans une zone urbaine défavorisée a moins de chances de vivre aussi longtemps qu’une personne qui vit dans une banlieue verdoyante.

C’est vrai que l’espérance de vie globale était plus élevée dans les zones rurales. Mais les espérances de vie les plus élevées se trouvaient dans les zones urbaines les plus riches.

Vert et agréable?

Il est facile de romantiser la campagne et de la voir comme une idylle verte et rurale, calme et sans stress. Mais même si c’était vrai, la campagane peut apporter ses propres problèmes. Avec une population plus âgée vivant en moyenne dans les zones rurales, la solitude et l’isolement peuvent devenir un problème à mesure que les gens vieillissent.

Pour les personnes âgées et malades sans voiture ni transports en commun, et éloignées des cabinets de médecins généralistes, des hôpitaux et des commodités locales, la vie à la campagne peut devenir un défi de taille. Même les plus jeunes actifs, attirés par la promesse de plus d’espace intérieur et extérieur, peuvent se retrouver à passer des heures à faire la navette chaque jour. Ils peuvent également finir par passer plus de temps dans une voiture pour se déplacer, créant ainsi plus de pollution et faisant moins d’exercice.

Choix personnel

Les recherches montrent que les citadins marchent plus que les ruraux – vers les magasins et pour travailler, par exemple. Mais cela ne se traduit pas par des avantages pour la santé. Dans les zones urbaines, il se passe beaucoup plus de choses, mais les personnes les plus démunies n’ont pas accès aux opportunités.

En fin de compte, l’endroit où vous vivez est un choix personnel basé sur un certain nombre de facteurs différents, notamment l’emploi, les moyens financiers, la santé et le mode de vie. Si vous vivez dans un endroit où vous êtes isolé et que vous n’avez pas les moyens de subvenir à vos besoins, peu importe où vous vivez, ça sera difficile. Mais aussi, on peut être aussi isolé en centre-ville qu’en milieu rural.

campagne

Lisez aussi: Ne vous contentez pas de recycler, réutilisez vos emballages en carton

(1)